Mai 082012
 

Le Disk System est un accessoire pour la console Famicom. En 1986 Nintendo va introduire avec ce système non seulement une évolution, mais aussi une révolution. Le Disk system est plutôt bien conçu. Il se positionne sous la Famicom, sans fixation, et possède des couleurs qui se marient très bien avec la console. Il est soit alimenté par 6 piles de 1.5V, soit par un transformateur. Il se branche à la Famicom via une interface qui se positionne dans le port cartouche de la console. Cet adaptateur possède 32ko de RAM pour stocker les données de jeu, 8ko de RAM pour des sprites et un circuit intégré. Outre le Disk System, l’adaptateur cartouche et le transformateur on trouve dans la boite des publicités, un document sur les bornes Disk Writer (cf plus bas) et une bande dessinée qui, d’après ce que j’ai compris, donne les consignes de sécurité et explique comment entretenir sa Famicom. J’ai trouvé cela très original.

Le Famicom Disk System apporte un nouveau système de stockage sous la forme de disquettes 3 pouces certifiées Nintendo. Elles étaient vendues 2500 yens (environ 25 euros). Ces dernières peuvent contenir jusqu’à 128 Ko de données, ce qui double la capacité des premières cartouches. La deuxième évolution intervient au niveau d’un chipset sonore intégré. Celui ci permet de restituer un son FM bien plus joli que le son MIDI embarqué de base dans la Famicom.

La révolution est articulée au niveau du nouveau système de stockage, les disquettes. En effet ces dernières sont également inscriptibles. Il est donc possible d’écrire des données dessus telles que des sauvegardes (impossible au départ sur les cartouches). Mais Nintendo va plus loin : il sort en même temps des bornes de recharge, les « Disk Writer ». Moyennant 500 yens, environ 5 euros, on pouvait formater sa disquette et y copier un nouveau jeu. Nintendo venait-il d’inventer l’ancêtre du « jeu dématérialisé »? La société va, par ce procédé, écouler de nombreux jeux du catalogue de la Famicom. Certains étaient même exclusifs au Disk System. Par ce système révolutionnaire Nintendo va faire des économies et écraser encore plus la concurrence. Il n’y a plus de frais de fabrication, seul un livret imprimé au format A4 et une étiquette autocollante, à placer sur la disquette, sont fournis par le vendeur. Il n’y a plus non plus de marché d’occasion sur ces jeux car les disquettes sont réutilisables.

Les progrès technologiques auront finalement le dessus sur le Disk System. Avec l’apparition des piles de sauvegarde dans les cartouches et avec l’augmentation de leur capacité de stockage les disquettes s’avèrent être dépassées. De plus le format est plus lent car il demande des temps de chargement.